Kosovo

Interview de Natasa Kandic, directrice du fonds pour le Droit Humanitaire (Belgrade)

Rencontre avec Natasa Kandic, directrice du Fonds pour le droit humanitaire, de passage à Podgorica, une de ses escales sur la route entre le Kosovo et Belgrade. Comme toutes ces années, elle fait le tour du pays et collecte, infatigablement, les informations sur le sort des gens. « Il serait déplacé, aujourd'hui, de parler des droits de l'homme, il s'agit plutôt de rester en vie, de survivre en ces temps de guerre ».

MONITOR: Comment voyez-vous la situation actuelle à Belgrade ?

Editorial

Placheolder image

La Paix au Kosov@?

Le 9 juin dernier, le Général de l'OTAN, Michael Jackson et des représentants de la République Fédérale de Yougoslavie et de la République de Serbie signaient l'Agrément Technique Militaire mettant fin à la campagne de 78 jours de bombardements sur le pays. Le jour suivant, la Résolution 1244 du Conseil de Sécurité apportait à celui-ci l'aval et le soutien des Nations-Unies. Les médias du monde entier ont présenté ces documents comme les pierres angulaires du processus de « paix ».

Membres

Placheolder image

Lettre des ONG Serbes (inclus les Femmes en Noir --ed.) aux Amis Albanais

Chers amis,

Nous vous écrivons en ces moments difficiles où , nous partageons la souffrance. Des convois d'Albanais et d'autres citoyens, parmi lesquels nombre d'entre vous, ont été chassés de leurs maisons.

Contacts

Placheolder image

En dehors du site de l'IRG, vous pouvez trouver de l'information de qualité sur les sites suivants:

Femmes en Noir: Documents en anglais et espagnol. http://wib.matriz.net

Institut d'information sur la Paix et la Guerre: Reportages réguliers sur la situation en Yougoslavie, études de terrain. http://www.ipwr.net

Fondation transnationale de Recherche pour la Paix et le Futur: Rapports excellents et de terrain , point de vue pacifiste. http://www.transnational.org

« (...) Les peuples d'Europe sont profondément divisés face à cette désastreuse guerre locale, et l'opposition est croissante quant à l'éventualité d'un imprudent et périlleux élargissement du conflit. C'est une crise européenne et il serait nettement préférable que les gouvernements européens, qui devront vivre avec les conséquences de la guerre, prennent en charge de la résoudre. Si les Etats-Unis plutôt que la Russie avaient été écarté des négociations,les chances d'une issue pacifique auraient été bien plus grandes.

[Texte écrit avant les accords de paix en juin de 1999]

Du 22 au 24 mai 1999, le Comité Exécutif de l'Internationale des Résistants à la Guerre (IRG) tenait une réunion à Londres afin de statuer sur la guerre au Kosovo et en République Fédérable de Yougoslavie.

Ceux d'entre-nous qui étaient citoyens de pays membres de l'OTAN se penchèrent sur la situation dans nos propres pays - par exemple des problèmes de certains groupes anti-guerre face aux organisations pacifistes

Belgrade, le 30 avril 1999

Chers amis,

Nous vous écrivons dans ces moments difficiles de nos souffrances communes.

Des convois d'Albanais et d'autres citoyens du Kosovo, parmi lesquels nombre d'entre vous, ont été forcés de quitter leurs foyers. Les meurtres, les expulsions, les maisons brà»lées, les routes et les usines détruites, dressent un tableau du Kosovo, de la Serbie et du Monténégro sombre et douloureux, qui semble indiquer que la vie en commun n'est désormais plus possible. Et pourtant, nous persistons à  penser que cela est possible et nécessaire.

Profondément choqués par les frappes et les dévastations de l'OTAN contre notre pays ainsi que par l'exode des albanais du Kosovo, nous, représentants des organisations non gouvernementales signataires et de la Confédération Syndicale "Nezavisnost" (Indépendance), demandons énergiquement à tous les responsables de cette tragédie de prendre immédiatement toutes les mesures nécessaires pour créer les conditions de relance du processus de paix.

Depuis deux semaines maintenant les pays militairement, politiquement et économiquement les plus puissants du monde tuent des personnes et détruisen

L'Internationale des Résistants à la Guerre (IRG), réseau pacifiste international avec des membres affiliés dans plus de 30 pays, a statué sur la guerre et la crise humanitaire au Kosovo. Dans le cadre de sa Conférence Triennale qui s'est déroulée du 20 au 26 septembre 1998 à Porec, Croatie, nous dressons le constat suivant.

Balkan Peace Team

Placheolder image

Tandis que les grandes puissances considèrent l'ex-Yougoslavie comme pacifiée, le Balkan Peace Team, tant en Croatie qu'en République Fédérale Yougoslave témoigne des tensions existantes. Otvorene Oci ("Ouvrez les yeux": la dénomination du Team en Croatie) possède déjà un bureau à Split et en a transféré un second de Zagreb à Karlovac. Ce dernier a signalé trois attentats visant des Serbes: le 24 février (seulement annoncé en page 4 du journal local!) et deux autres les 28 février et 2 mars après une manifestation contre des Serbes revenant de République Fédérale Yougoslave à Vojnic.

S'abonner à Kosovo