Das Recht, das Töten zu verweigern

Le 15 mai – Journée Internationale de l’Objection de Conscience – l’ Internationale des Résistants à la Guerre a attiré l’attention sur les 250 ou plus jeunes gens en prison en Corée du Sud pour avoir refusé de faire leur service militaire. Des centaines de personnes ont envoyé des messages de protestation aux autorités sud-coréennes et des messages de soutien aux objecteurs de conscience en Corée du Sud !

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres célèbrent la Journée pour les Prisonniers pour la paix, occasion lors de laquelle nous publions les noms et les histoires de personnes emprisonnées pour des actions pour la paix. Beaucoup d’entre eux sont des objecteurs de conscience, emprisonnés pour avoir refusé de rejoindre l’armée. D’autres ont mis en œuvre des actions non-violentes afin de perturber la préparation à la guerre.

Le Bureau Européen pour l’Objection de Conscience (EBCO) a tenu sa deuxième Assemblée Générale le 4 novembre dans la zone-tampon de l’ONU à Chypre. L’Assemblée a suivi une conférence de presse et un débat public avec la participation d’Objecteurs de Conscience et de militants pacifistes de toute l’Europe, ainsi que de la République de Chypre, et de la partie nord de l’île.

Cette année marque le vingtième anniversaire du groupe libertaire et antimilariste Ni Casco Ni Uniforme( Ni Casque Ni Uniforme - NCNU) . NCNU a d’abord existé comme le groupe d’Objection de Conscience NCNU, à Santiago du Chili pour commencer, lors du développement de la transition démocratique. Le service militaire obligatoire existait alors, et existe encore, au Chili. Il n’ y avait ( et il n’y a encore) aucune loi pour protéger l’objection de conscience et y faire contrepoids .

Le 25 juin 2014, l'Assemblée Nationale a promulgué dans le Journal officiel n° 40.440 « La loi sur l'enregistrement et l'enrôlement pour la défense intégrale de la nation » que a abrogé la loi pour la réforme partielle de la loi sur la conscription et l'enrôlement dans l'armée et qui est entrée en vigueur dans la même date, promulguée par le Pouvoir exécutif national et publiée dans le Journal officiel n° 39.553 du 16 novembre 2010 dans lequel se normalise un ’autre fois l'inscription dans l'armée.

La militarisation est extrême en Erythrée, avec une conscription illimitée dans des conditions souvent insoutenables. Les objecteurs de conscience sont emprisonnés. Beaucoup de gens s’enfuient du pays s’ils le peuvent, mais , s’ils arrivent en Europe, ils ne reçoivent pas toujours la protection attendue, et le mois-ci la Cour Européenne des Droits de l’Homme a statué que le gouvernement Suisse n ‘était PAS en infraction de la Convention Européenne lorsqu’il a expulsé un demandeur d’asile Erythréen.

Le 25 mai, l’Internationale des Résistants à la Guerre a organisé un séminaire web sur l’objection de conscience, l’éducation à la paix et la résistance à la militarisation de la jeunesse en Corée du Sud. Lors de ce séminaire, nous avons écouté les exposés de deux militants pacifistes basés à Séoul et qui ont pris part à des campagnes dans ce domaine depuis plusieurs années : Hanui Choi, Animateur de l’Education à la Paix avec PEACE MOMO, et Seungho Park, objecteur de conscience et militant avec Un Monde Sans Guerre.

La Journée Internationale des Objecteurs de Conscience a été célébrée lundi 15 mai pardes antimilitaristes partout dans le monde, fêtant ceux qui ont résisté à la guerre- etceux qui continuent de le faire -, particulièrement en refusant de prendre part à des structures militaires.

C’est un jour où nous célébrons le refus, la désobéissance, et tout ce qui dit non aumilitarisme. Mais aussi un jour où nous disons oui à la non-violence, à la solidarité, etnous revendiquons le retour de nos corps et de nos comunautés vers une coexistence pacifique !

S'abonner à Das Recht, das Töten zu verweigern