Das Recht, das Töten zu verweigern

Le 20 août 2018, le Conseil des ministres du Maroc, présidé par le roi Mohammed VI, a approuvé un projet de loi rétablissant le service militaire obligatoire pour les jeunes de moins de 25 ans. S’il est adopté par le parlement, les hommes et les femmes âgés de 19 à 25 ans seront soumis à 12 mois de service militaire obligatoire – qui avait été aboli par le roi en 2006.

Les organisateurs de la conférence’ l’Erythrée et la crise actuelle des Réfugiés‘ ont publié une nouvelle brochure ‘Erythrée- Un pays sous l'emprise d'une dictature’. Elle fournit une vue complète de la situation dans ce pays, la situation des réfugiés Erythréens en Europe et ailleurs, et présente également leurs initiatives et leurs activités.

Ce jeudi 28 juin 2018, dans une décision qui fera date, le Conseil constitutionnel de la Corée du Sud a ordonné au gouvernement de mettre en place un service de substitution de nature civile pour les objecteurs de conscience. Le Conseil a considéré que l'article 5 de la loi relative au service militaire (Military Service Act – MSA) qui omet de proposer des formes alternatives au service militaire est inconstitutionnel. Il enjoint aux législateurs de modifier la loi d'ici la fin 2019.

Le 15 mai – Journée Internationale de l’Objection de Conscience – l’ Internationale des Résistants à la Guerre a attiré l’attention sur les 250 ou plus jeunes gens en prison en Corée du Sud pour avoir refusé de faire leur service militaire. Des centaines de personnes ont envoyé des messages de protestation aux autorités sud-coréennes et des messages de soutien aux objecteurs de conscience en Corée du Sud !

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres célèbrent la Journée pour les Prisonniers pour la paix, occasion lors de laquelle nous publions les noms et les histoires de personnes emprisonnées pour des actions pour la paix. Beaucoup d’entre eux sont des objecteurs de conscience, emprisonnés pour avoir refusé de rejoindre l’armée. D’autres ont mis en œuvre des actions non-violentes afin de perturber la préparation à la guerre.

Le Bureau Européen pour l’Objection de Conscience (EBCO) a tenu sa deuxième Assemblée Générale le 4 novembre dans la zone-tampon de l’ONU à Chypre. L’Assemblée a suivi une conférence de presse et un débat public avec la participation d’Objecteurs de Conscience et de militants pacifistes de toute l’Europe, ainsi que de la République de Chypre, et de la partie nord de l’île.

S'abonner à Das Recht, das Töten zu verweigern