BEOC : Le gouvernement Grec devrait respecter ses promessses en ce qui concerne les Droits de l’Homme des objecteurs de conscience

Le Bureau Européen de l’Objection de Conscience -BEOC- a tenu son Assemblée Générale de printemps la semaine dernière à la Maison de la Paix à Bruxelles. Les participants à la réunion incluaient l’IRG, et des OCs et des activistes provenant de Belgique, de Catalogne, d’Allemagne, de Grèce, de France, d’Italie, de Turquie et du Royaume-Uni. Le  conseil d’administration du BEOC a réitéré son appel au gouvernement grec de tenir ses promesses de combler ses lacunes dans sa législation et ses procédures en ce qui concerne l’objection de conscience au service militaire.

En novembre 2016, une délégation du BEOC, menée par le Vice-President Sam Biesemans, a rencontré à Athènes le Sous Ministre de la Défense, Mr Dimitrios Vitsas. D’après le rapport de la délégation du BEOC, le Sous Ministre de la Défense a reconnu les problèmes qui existaient et a exprimé l’intention de présenter au parlement un projet de loi spécifique à l’objection de conscience. Dans son communiqué de presse, le  conseil d’administration du BEOC  a déclaré qu’ils allaient ‘ surveiller de près le processus’. Ils ont également offert leur assistance aux autorités Grecques pour harmoniser leurs dispositions concernant l’objection de conscience avec les normes Européennes et internationales des Droits de l’Homme.

Vous pouvez lire leur déclaration en cliquant ici : http://www.ebco-beoc.org/node/421

Programmes & Projects
Theme

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.