Notre travail

À travers le monde, les organisations affiliées à l’Internationale des résistants à la guerre œuvrent pour un monde sans violence ni guerre. Nous travaillons dans cinq principaux domaines ; chacun d’entre eux est fait pour soutenir et nourrir nos luttes face à la guerre et au militarisme.

Soutenir les objecteurs de conscience

Dans de nombreux pays à travers le monde, le service militaire est toujours obligatoire pour les jeunes gens. Notre programme du Droit de refuser de tuer combine un grand nombre d’activités afin de soutenir aussi bien les objecteurs de conscience, que les groupes et mouvements organisés pour la défense du droit à l’objection de conscience.

Des formations et de la documentation sur la non-violence

Il faut du temps, de l’énergie et des compétences pour remédier aux causes des guerres. Le Programme sur la Non-violence de l’IRG offre des formations et de la documentation sur les moyens et méthodes pour atteindre un changement social non-violent. Nous mettons en place en ce moment un nouveau site Internet et écrivons un livre sur les formes constructives de résistance, appelé « Nouveaux Mondes dans de Vieilles Coquilles ».

Contrer la militarisation de la jeunesse

À travers le monde, la vie des jeunes gens est influencée par des valeurs militaires. Les jeunes sont exposés à des opérations de recrutement, à des publicités et à la présence militaire dans la culture populaire. Notre programme pour Contrer la militarisation de la jeunesse construit un réseau de militants, organise une semaine annuelle d’actions et gère le site Internet antimili-youth.net.

Résister aux profiteurs de guerre

Quelqu’un tire avantage de chaque balle tirée et de chaque bombe lancée en temps de guerre – nous appelons cela la spéculation sur la guerre. L’IRG organise des séminaires et des formations à l’intention de militants qui luttent contre le commerce des armes et des autres formes de spéculation sur la guerre. Nous publions un magazine trimestriel en ligne, appelé Les Nouvelles des Profiteurs de Guerre, ainsi qu’un récapitulatif trimestriel des mises à jour sur les actions et la recherche.

Turquie : Mettons un terme au cycle de violence

Au printemps 2016, l’Internationale des résistants à la guerre a lancé une nouvelle campagne mettant l’accent sur le cycle de violence croissante en Turquie. Cette campagne est une réponse aux demandes de militant/e/s de l’IRG en Turquie et se fait en collaboration avec eux. Dans ce cadre, nous avons organisé un certain nombre de visites de délégations en Turquie, publié un rapport et des articles, envoyé des observateurs aux procès des défenseurs des droits humains et lancé une pétition en ligne à l’attention Federica Mogherini, Haute Représentante de l’UE pour les Affaires Étrangères. Nous travaillons en ce moment à de nouvelles actions pour 2017.

Police militarisation country profiles