Après une avancée historique, les objecteurs de conscience font face à de nouveaux défis en Corée du Sud

en
es
fr
Une manifestation en solidarité d’objecteurs de conscience devant la Cour constitutionnelle sud-coréenne en 2015. Photo: World Without War
Une manifestation en solidarité d’objecteurs de conscience devant la Cour constitutionnelle sud-coréenne en 2015. Photo: World Without War

Cet article a été publié pour la première fois par Waging Nonviolence.

Le Ministère de la Défense de la Corée du Sud a proposé un système pour un service qui remplacerait le service militaire le 28 décembre, suite à une décision historique de la Cour Constitutionnelle en juin, qui a décidé que la loi en vigueur ne garantit pas la liberté de conscience.

La décision de la Cour – qui était une victoire majeure pour le mouvement de reconnaître l'objection de conscience en Corée du Sud- a déclenché un débat sur ce sujet.

    Il y a eu des résultats tangibles, comme le fait que la Cour Suprême a pour la toute première fois déclaré innocent un objecteur de conscience le 1er novembre. Cependant, la lutte pour décider comment fonctionnera l'alternative au service militaire ne fait que commencer.Voyez l'article complet (en anglais) ici : https://www.wri-irg.org/en/story/2019/after-historic-breakthrough-consc…

       

      Information sur l'auteur

      Yongsuk Lee, World Without War

      Translation by Jungmin Choi and proofreading by Tom Rainey Smith.

      Programmes & Projects
      Countries
      Theme

      Ajouter un commentaire

      Image CAPTCHA

      About the authors

      Yongsuk Lee, World Without War

      Translation by Jungmin Choi and proofreading by Tom Rainey Smith.