Allemagne: camp, manifestation et blocus à l’usine de Rheinmetall

en
es
fr
A large group of people march down a street. The front group are holding a banner reading "disarm Rheinmetall" in German

En Allemagne, des militants ont organisé des manifestations et des blocus à l’usine du fabricant d’armes Rheinmetall, une énorme compagnie d’armements, dans le cadre d’un camp pour le désarmement d’une semaine à Unterluss, dans le nord de l’Allemagne.

Le site de Rheinmetall à Unterluss est le plus grand site privé d’essais d’armes en Allemagne et, avec une surface de 50 km2, est utilisé à la fois par Rheinmetall et par d’autres compagnies internationales d’armements pour tester les pièces et les systèmes. Dans le passé, ce site a été utilisé pour tenir des symposiums de l’infanterie, qui comprenaient des démonstrations de tirs à balles réelles et des présentations d’autres fabricants d’armes .

En dépit de la résistance de la police et des autorités, le camp a été établi le 29 septembre, et a offert un espace pour des ateliers, des conférences, des réunions, et des rencontres sociales. Une manifestation critique de masse à bicyclette a retardé les livraisons à l'usine, et les campeurs ont aussi visité le site d'un ancien camp de travaux forcés, où les personnes juives étaient amenées comme main d'oeuvre forcée pour Rheinmetall, pami d'autres compagnies, pendant la deuxième guerre mondiale. D'autres actions incluaient de couvrir les clôtures de grandes croix roses- un symbole du mouvement 'La Guerre Commence Ici '.

Le dimanche 2 septembre, plus de 500 personnes ont pris part à une marche bruyante et colorée qui avait été appelée par une coalition de plus de 70 organisations. Des militants pacifistes, des syndicalistes, des politiciens, des féministes, et des représentants des groupes Kurdes, participaient à cette manifestation, et le parcours incluait un rassemblement à l’usine de Rheinmetall. Des militants pacifistes ont appelé à une action directe créative contre la compagnie , tandis que des syndicalistes ont souligné la façon dont la compagnie pouvait passer d’une production militaire à une production civile, en évitant des pertes d’emplois.

Le lundi 3 septembre, 50 militants du camp ont réussi à bloquer la route d’accès à l’usine. Après avoir annoncé les intentions de bloquer l’usine, la compagnie a minimisé le nombre de travailleurs au travail, et les livraisons ont été re-programmées , mais il y a eu au moins un camion qui transportait visiblement des pièces pour des tanks, qui n’a pas pu arriver à l’usine.

Activists sit behind a blockade of "delivery boxes" across the road. In the distance there is an orange banner reading "war starts here, let's stop it here!"

 

Programmes & Projects
Countries
Companies

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA