Congrès sur l’INSécurité à Tel Aviv, Israël

A protester outside the ISDEF arms fair holds a sign reading "The arms industry profits from the occupation"

Tandis que la foire aux armements ISDEF ( Défense Internationale et HLS) avait lieu à Tel Aviv au début de ce mois, un congrès d’opposition – INsécurité: 50 ans d’exportation de l’occupation – prenait également place pour contester la version des industries militaires.

La Coalition des Femmes pour la Paix a invité des orateurs du monde entier à participer à une série de réunions-débats avec des activistes Palestiniens et Israëliens, où des parallèles ont été dressés entre les expériences de ceux qui vivent dans des communautés militarisées telles que les favelas du Brésil et la réalité de la vie des Palestiniens qui vivent sous l’occupation. Sarah , un membre de l’équipe de l’IRG, a donné un exposé sur son travail concernant la militarisation de la police. La réunion a mis en lumière la façon dont les industries militaires israëliennes influencent et tirent profit de l’occupation , avant de vendre la ‘connaissance’ qu’ils en retirent en le faisant. exportant ainsi l’occupation dans le reste du monde.

Plus de cinquante ans après la ‘Guerre des Six Jours’ qui a mené à l’occupation actuelle par Israël de la Cisjordanie et du Territoire de Gaza , les militants ont aussi exprimé aux profiteurs de guerre leur protestation contre le ‘ prix du sang’ par un sit-in à la foire aux armements et une manifestation au dehors.

Programmes & Projects
Countries
Theme

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.