Militarisation de la Jeunesse

Our Countering the Militarisation of Youth programme identifies and challenges the many ways in which young people around the world are encouraged to accept the military and military values as normal, and worthy of their uncritical support. Militarisation is a process that goes far beyond overt recruitment. It includes the presence and influence of the armed forces in education, public military events such as parades and military-themed video games.

As part of our programme, we bring together a network of activists already working on countering youth militarisation in their own settings, and encourage more people to take action on these issues. Our activities with this aim include:

Antimili-youth.net

In August 2014 we launched a website specifically on the topic of youth militarisation. It's a place where you can add your own resources - to share documentation on how young people come into contact with the military, and how to challenge the militarisation of young people around the world. Find it here: http://www.antimili-youth.net

International Week of Action Against the Militarisation of Youth

In June 2013, we supported groups and individuals who took action as part of the first ever International Day of Action for Military-Free Education and Research, followed in 25 - 31 October 2014 by the first week of action for Military-Free Education and Research. Since 2015, WRI has been organising the International Week of Action Against the Militarisation of Youth with the participation of various groups from across the world via their autonomous actions and events. See the reports from 2015 here, and from 2016 here.

Sowing Seeds: The Militarisation of Youth and How to Counter

Following our international conference on Countering the Militarisation of Youth in Darmstadt, Germany, in June 2012, we published a book based on themes explored at the conference: Sowing Seeds: The Militarisation of Youth and How to Counter. It is available to purchase here in English, and available to read for free here.

Gender and Countering Youth Militarisation

In 2017, thanks to the support of the Network for Social Change, we have started a new project, Gender and Countering Youth Militarisation. As part of this project, we are going to organise a number of trainings with grassroots activists from across different countries, focusing on the role of gender in our campaigns against youth militarisation. The project will also include an online resource to be out in 2018, inquiring these issues further with contributions by activists and experts in the field.

 

Le 12 février est la Journée Internationale contre l’Utilisation d’Enfants-Soldats , aussi connue comme la Journée de la Main Rouge. Beaucoup d’organisations et d’écoles du monde entier ont organisé des événements pour sensibiliser l’opinion publique sur les effets dévastateurs du recrutement d’enfants et de leur utilisation qui continuent dans de nombreux conflits globaux.

Les militants d'Allemagne et du Royaume-Uni ont organisé des actions pendant les journées publiques des militaires dans leurs pays. Dans beaucoup de pays occidentaux , les militaires recrutent en se basant sur le volontariat. Cela demande que ces militaires accordent plus d’importance que jamais à leurs’ relations publiques ‘ (PR), afin d’atteindre autant de jeunes gens que possible et de les persuader de rejoindre leurs rangs. Les ‘ journées nationales’ ou des journées publiques semblables ayant un lien avec les militaires, ont été un composant essentiel de cette stratégie. Le mois dernier, deux exemples de ceci ont eu lieu dans deux pays européens, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Du 26 au 28 mai, des militants de Grèce, d’Israël, de Russie, de Turquie et de Chypre ( nord et sud )se sont rassemblés à Nicosie (Chypre) pour une formation de 3 jours sur ‘ Gendre et Résistance à la Militarisation de la Jeunesse’ organisée par l’Internationale des Résistants à la Guerre. Pendant cette formation, les participants ont exploré les dimensions sexistes de la militarisation de la jeunesse au sein de leurs sociétés et ont aussi discuté comment agir à un niveau international pour s’opposer à ces processus.

Ce mois-ci des militants de plusieurs pays Européens se sont rencontrés à Londres dans le cadre de la formation de l’IRG pour s’opposer à la militarisation de la jeunesse et à ses dimensions sexospécifiques. Pendant cette formation, les militants ont pris part à plusieurs activités qui ont étudié comment les valeurs militaires étaient promues au sein de la jeunesse dans toute l’Europe, de quelle façon cette militarisation était sexospécifique, comment nous pouvons produire des stratégies efficaces pour s’opposer à ces forces.

Cette semaine , du 20 au 26 novembre, c’est la Semaine Internationale d’Action contre la Militarisation de la Jeunesse. Au cours de cette semaine des militants de divers pays ont organisé des actions, et ont publié des articles pour rendre les gens plus conscients des façons dont les militaires, et les valeurs militaires ,sont encouragés auprès des jeunes gens , et de ce que nous pouvons faire pour les remettre en cause.

Entre le 20 et le 26 novembre, les militants du monde entier agiront en prenant part à la Semaine Internationale d’Action Contre la Militarisation de la Jeunesse.

Cette semaine, qui se tiendra pour la quatrième fois cette année, est un effort concerté de militants antimilitaristes du monde entier, visant à exposer et à faire face aux façons dont la violence est vantée aux jeunes gens, ainsi qu’à rendre les gens plus conscients des alternatives.

Ce jeudi 25 mai, la Ligue des Résistants à la Guerre a organisé un webinaire sur l’objection de conscience, l’éducation à la paix et comment lutter contre la militarisation de la jeunesse en Corée du Sud. Dans ce webinaire, nous serons rejoints par deux militants basés à Séoul, Hanui Choi (de PEACE MOMO) et Seungho Park ( de Un Monde sans Guerre), qui ont agi au sein du monde pacifiste pendant des années.L’enregistrement du webinaire sera bientôt disponible.

 

Demande de réexamen pour les postes d’« Assistant au programme de non-violence » et « Assistant au programme contre la militarisation de la jeunesse ». Vous pouvez trouver plus d’information sur les deux postes sur notre site Web :

Assistant au programme de non-violence

Assistant au programme contre la militarisation de la jeunesse

Nous encourageons les candidatures de personnes engagées dans la non-violence, avec des compétences dans la collecte de fonds (ou une volonté d’apprendre) et de l’expérience dans la campagne non-violente. Les candidats doivent connaître l’anglais et une autre langue, et être disposés à voyager. Tous les candidats devraient être à même de signer la déclaration de l’IRG : « La guerre est un crime contre l’humanité. Je suis donc résolu(e) à ne soutenir aucune forme de guerre et à lutter pour la suppression de toutes causes de guerre ». Une description complète du poste ainsi que le formulaire de candidature peuvent être téléchargés depuis la page de l’annonce.

La date limite pour les candidatures pour les deux postes est le 23 Novembre à minuit (UTC).

 

Veuillez partager ces annonces avec vos contacts, et écrivez à info@wri-irg.org pour toute question.

Les guerres internationales du XXIe siècle, ont moins à voir avec la conscription et plus avec la technologie «propre» et des forces mobiles hautement entraînées. Dans le passé, les résistant/e/s à la guerre ont essayé de rendre la conscription inopérante – et parfois ils ont réussi.

Subscribe to Militarisation de la Jeunesse