De quelle manière le Mur de l’Apartheid en Palestine est-il utilisé comme instrument du pouvoir?

Adele Jarrar

La militarisation des frontières existe depuis la nuit des temps et s'accompagne toujours de la délimitation des frontières "politiques". Comme la Grande Muraille de Chine, dont les fondements ont été posés par l'Empereur Qin Shi Huang en 220 avant JC pour se défendre contre les invasions du nord. Aujourd'hui, il y a plusieurs exemples de frontières militarisées: la frontière entre l'Inde et le Pakistan, entre les Etats-Unis et le Mexique, et entre l'Israël et la Palestine. L'obsession des "frontières" s'est développée à tel point qu'il existe aujourd'hui des agences "autonomes" dont le but est de prendre en charge la coopération entre les gardes frontaliers et de gérer (entre autres) la question de l'immigration illégale, de la traite des êtres humains et de "l'infiltration terroriste". On peut, par exemple, citer FRONTEX, l'agence européenne pour la gestion des frontières extérieures aux états membres de l'UE, créée en 2004 (FRONTEX, 2007). Dans cet article, je me concentrerai cependant sur le Mur de l'Apartheid en Palestine.

Le Mur de l'Apartheid entre la Palestine et l'Israël

La construction du Mur a commencé en 2002, même si l'idée de séparer les israéliens des palestiniens était déjà apparue en 1992 avec Yitzhak Rabin. Il avait suggéré la construction du mur avant d'être élu Premier Ministre d'Israël. Au jour d'aujourd'hui, la construction a coûté 3 milliards de dollars, c'est l'un des projet les plus coûteux de l'histoire d'Israël. Il est pris en charge par le ministère de la Défense et le département de la Planification Régionale et Stratégique. Le gouvernement israélien soutient que la "Barrière de Sécurité" (comme il l'appelle) "a été construite dans le seul but de sauver les vies des citoyens israéliens, menacés par la campagne terroriste qui a commencé en 2000". (Mod, 2004) Le mur mesure 832 kilomètres de long, soit deux fois la longueur de la ligne verte (les frontières convenues de 1967). Voir schéma 3. Il ne suit presque pas cette ligne et seulement 6% du mur se trouve à moins de 100 mètres des frontières originales de 1967. Les schémas 1 et 2 montrent le mur et les sections clôturées.





 



 



 



 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Frontières militarisées/ instrument au pouvoir de "l'état sécurisé"

J'utiliserai les conférences de Michel Foucault sur "La sécurité, le territoire et la population" (1977-1978) pour étayer cette partie et analyser les stratégies politiques visant à contrôler le mur de ségrégation et les frontières en général. Foucault définit trois types de puissance (qui peuvent s'appliquer à plusieurs cas) : la souveraineté, la discipline et la "bio-puissance".

Souveraineté: pouvoir territorial

Dans ses conférences, Foucault explique que, dans l'Antiquité, la souveraineté se définit principalement par le fait de contrôler un territoire. Pour Foucault, "la souveraineté est à l'origine d'un pacte territorial, dont la fonction majeure est d'assurer le maintien des frontières". Pour lui, la puissance souveraine "est exercée au sein des frontières d'un territoire." (Foucault, 2009) Ainsi, ériger des frontières militarisées permet de clarifier et de renforcer l'identité (ou corps territorial) d'un nouvel état ou de n'importe quel état. En Palestine, la Cisjordanie s'étend sur 5.640 km² au total. Le mur israélien en a repris 724 km². Cela représente une perte de territoire de 1864 km² pour la Palestine (33% de la Cisjordanie) à cause du mur israélien, des routes parallèles réservées aux colons, des zones de sécurité fermées et de la barrière de sécurité de 200 m de large qui longe le mur côté palestinien (Lands and Tenures Research Center, 2014). Frantz Fanon a dit un jour que: "Pour un peuple colonisé, la valeur la plus importante...est avant tout la terre: la terre qui lui apporte son pain et, surtout, sa dignité." (Fanon, 1963). La terre et la contiguïté géographique du territoire n'est pas disponible pour l'état palestinien (voir schéma 3 et 5). Les terres palestiniennes sont éparpillées, comme des îles, parmi les zones C israéliennes. Sans mentionner la rupture géographique entre la Cisjordanie et Gaza, qui rend impossible la construction d'un état palestinien dans la situation actuelle.

Discipline : pouvoir disciplinaire

Foucault parle de "discipline et de punition" comme d'une célébration de la souveraineté. Il explique que la discipline est un moyen parmi tant d'autres pour exercer le pouvoir. Pour Foucault, le mécanisme de discipline implique que la société soit observée tout le temps grâce à des méthodes de surveillance et que son comportement soit corrigé par la police par exemple. (O'Farrell, 2007) La souveraineté ne peut pas être obtenue uniquement par la construction d'un mur en béton. C'est bien là toute l'importance de la discipline et de la surveillance. La CCTV, les stations radar, les systèmes aériens, les sondes intelligentes, les zones extrêmement lumineuses qui font face aux murs en béton et aux clôtures électriques, les chemins de patrouille et les fossés profonds (figure 1&2) donnent l'image d'une prison vivante et de la "criminalisation" délibérée d'une nation entière enfermée derrière ses murs... (schéma 4). N'importe quel « envahisseur » ou agriculteur risque la mort ou l'arrestation, accusé de s'approcher de la frontière. Sans parler de la discipline écologique, environnementale, économique, éducationnelle et agricole. D'après la Banque Mondiale, l'agriculture produit près de 8% du revenu palestinien global (B'tselem, 2011). Cependant, le mur a au moins doublé le coût et le temps de trajet pour les paysans qui essayent de rejoindre leurs terres. Conséquence: le revenu issu de l'agriculture est extrêmement insuffisant. (Abu-Eisheh, 2004)

 

Arable lands

Heterogeneous agriculture

Permanent crops

Plastic houses

Pastures

Total

Total (km2)

945.32

155.75

961.03

7.44

7.10

2076.64

Table 1: Classification of Isolated Agricultural lands in West Bank Governorates (Area calculated in km2) . Source: ARIJ-GIS Database 2006

Figure 4: An 'Israeli' Warning near the wall. (Electronic intifada, 2003)Figure 4: An Israeli Warning near the wall. (Electronic intifada, 2003

Les conséquences du mur sur l'environnement incluent : la détérioration de la qualité de l'eau, l'épuisement des ressources naturelles, la dégradation des terres, la pollution de l'air, les nuisances sonores, la détérioration de nature, de la biodiversité, du paysage, la déformation esthétique et la mise en péril du patrimoine culturel et historique.

Bio-Puissance

OpenEi.org définit la Bio-puissance comme une limite à la pratique des états-nations modernes et à leur contrôle des sujets par "l'explosion de techniques nombreuses et variées pour réaliser l’assujettissement des corps et le contrôle des populations". La Bio-puissance est, tout simplement, la manière dont quelqu'un peut exercer un contrôle total sur un autre. Foucault a donné des exemples historiques de bio-puissance. Il prend notamment l'exemple des mécanismes disciplinaires mis en place pour traiter les maladies comme la lèpre, la peste ou la variole : c'est-à-dire, la mise en quarantaine de villes et de villages. Sans parler du traitement des maladies mentales et du problème des asiles. Il a expliqué comment un groupe (de médecins, psychiatriques, militaires, etc.) peut se placer dans une position sociale plus élevée et s'accorder le droit d'emprisonner ou d'isoler un groupe de personnes, en insistant sur le fait que ce groupe mérite de se retrouver pris au piège. En ce qui concerne le cas Palestinien, le mur prend au piège 89.5% des palestiniens sous couvert de "mesures de sécurité". Pendant ce temps, 88.6% des colons se retrouvent du côté israélien. Cela montre bien comment le mur serpente le territoire palestinien pour annexer des colonies et contrôler les organismes en se fondant sur la radicalisation. Au moment de finir la construction du mur, près de 249.000 Palestiniens vivront isolés entre le mur et la ligne verte, et 20.000 d'entre eux vivront dans « la zone fermée » (palst-jp.com, 2004).
Au même moment, la Cisjordanie se retrouve encerclée par des « barrières de sécurité » qui transforment la Palestine historique de 27.000 km2 en un réseau de petits groupes d'agglomérations déconnectées.

Les trois types de pouvoir desquels nous avons parlé (pouvoir territorial, pouvoir disciplinaire et bio-puissance) peuvent s'appliquer à n'importe quelle classe sociale opprimée (genre, race, minorité religieuse). Comme le dit Foucault, chaque pouvoir de l'oppression met en place une division binaire entre opprimés et oppresseurs, entre inclus et exclus. La colonisation en Palestine utilise le mur de ségrégation comme un outil majeur pour construire un réseau hégémonique où sont enfermés les palestiniens. Cependant, comme Foucault le dit : « Au cœur même du rapport de puissance, et le provoquant constamment, il y a la récalcitrance de la volonté et l'intransigeance de la liberté » (DREYFUS et RABINOW, 1982).

Adele Jarrar est actuellement en 5ème année d'étude en technologie architecturale à l'université de Birzeit en Palestine. Elle est également interne au musée universitaire de Birzeit, en tant qu'assistante de direction artistique. Elle a travaillé sur les expositions "Ramallah 66" et "Introduction à la Recherche". Adele a récemment participé à la septième conférence internationale de critique géographique (ICCG 2015), qui a eu lieu à Ramallah. Elle s'intéresse à la géopolitique, à l'étude de conflits et aux frontières urbaines. Elle peut être contactée à  adelejarrar@gmail.com 

Translation: Laura Sanquer

1 A state; the authority of a state to govern itself or another state. Foucault said that sovereignty of the king in the classical ages, developed to the modern governments which consisted of police and institutions.

Bibliography

Abu-Eisheh, S., 2004. The Impacts of the Segregation Wall‏ ‏on the Sustainability of ‎Transportation Systems and Services in the Palestinian ‎Territories. 18(2, 2014).

B'tselem, 2011. Separation barrier. [Online] Available at: http://www.btselem.org/separation_barrier
[Accessed 14 July 2015].

DREYFUS, H. L. & RABINOW, P., 1982. Michel Foucault: Beyond Structuralism and Hermeneutics. 2nd edition ed. Chicago: The University of Chicago Press Books.

Fanon, F., 1963. The Wretched of the Earth. first ed. s.l.:Grove/Atlantic, Inc.,.

Foucault, M., 2009. Security, Territory, Population: Lectures at the Collège de France 1977--1978. NY: Picador.

FRONTEX, 2007. frontex.europea.eu. [Online] Available at: http://frontex.europa.eu/about-frontex/mission-and-tasks/ [Accessed 16 July 2015].

Lands and tenures research center, t. a. s. s., 2014. Occupation in the West Bank, facts and numbers 2014, s.l.: Lands and tenures research center , DOC file.

MOD, 2004. securityfence.mod.gov.il. [Online] Available at: http://www.securityfence.mod.gov.il/Pages/ENG/questions.htm [Accessed 19 July 2015].

O'Farrell, C., 2007. Key concepts. [Online] Available at: http://www.michel-foucault.com/concepts/ [Accessed 28 July 2015].

palst-jp.com, 2004. Facts on the Israeli "Security" Wall. [Online] Available at: http://www.palst-jp.com/eg/eg_tc_t.html [Accessed 19 July 2015].

Countries
Theme

Neuen Kommentar schreiben

Image CAPTCHA