Struktur

Personnel

Der WRI hat ein kleines Office in London, UK, mit einem Personalteam, das gemeinsam mit unseren angeschlossenen Organisationen an verschiedenen Arbeitsprogrammen arbeitet sowie sich um die finanziellen und anderen administrativen Aufgaben kümmert. Du kannst mit unserem Team auf der Kontaktseite Kontakt aufnehmen.

Hannah

Hannah travaille pour le Programme Droit de refuser de tuer , avec des objecteurs de conscience et des mouvements pour la conscription. Hannah a participé à des mouvements locaux nonviolents au Royaume Uni et en Palestine, y compris le Programme d’accompagnement œcuménique en Palestine et Israël et le Wheel Stop Trident . Hannah est Quaker, et travaille quatre jours par semaine pour l’IRG.

Email: hannah@wri-irg.org

A picture of Andrew Metheven

Andrew travaille pour le Programme pour la nonviolence, mettant en place des ressources et formations sur le changement social nonviolent, avec un accent particulier sur la dénonciation des ‘profiteurs de guerre’. Andrew participe aux mouvements syndicaux anti-nucléaires et anti-armes au Royaume-Uni, et a étudié la Politique et la paix à l’Université de Bradford.

Email: andrew@wri-irg.org

Le comité exécutif

Das Leitungsgremium des WRI besteht aus 5-6 Personen, die vom Rat gewählt sind. Es kümmert sich um die mehr tagtäglichen Entscheidungen und arbeitet eng mit unserem Personalteam zusammen. Es trifft sich mehrmals im Jahr vor Ort.

Cattis Laska

Cattis Laska est une travailleuse sociale et membre d’Ofog ('Zizanie'), un réseau antimilitariste suédois organisant des actions et des ateliers de travail sur le commerce des armes, le recrutement et la militarisation. Elle est aussi membre du programme de l’IRG de Lutte contre la militarisation des jeunes.

Sergeiy Sandler

Dr. Sergeiy Sandler est le trésorier de l’Internationale des Résistant(e)s à la guerre, et un Nouveau profil en Israël. Il participe au mouvement pour la paix – en Israël comme dans le réseau de l’IRG - depuis de nombreuses années. Il est objecteur de conscience et militant de longue date dans le mouvement antimilitariste féministe israélien New Profile (Nouveau profil).

Jungmin Choi

Jungmin Choi est le coordinateur des formations sur la nonviolence auprès de World Without War (‘Monde sans Guerre’), une organisation sud-coréenne basée à Seoul qui soutient les objecteurs de conscience et intervient contre le commerce des armes.

Image of Christine Schweitzer

Dr. Christine Schweitzer est la Présidente de l’Internationale des Résistant(e)s à la guerre. Elle est une des co-fondatrices de l’ “Institut pour le processus de paix et la transformation nonviolente du conflit’’ (Institute for Peace Work and Nonviolent Conflict Transformation: IFGK, Allemagne) où elle travaille également en tant que chercheuse; elle est co-coordinatrice à mi-temps pour l’organisation allemande “Fédération pour la défense sociale” (BSV); et éditrice du magazine bimensuel “Forum pour la paix”.

Hülya Üçpinar

Hülya Üçpinar est une avocate turque spécialisée dans les droits de la personne, et elle a une longue expérience de campagne pour le droit à l’objection de conscience en Turquie. Elle est membre du Comité exécutif de l’Association pour l’objection de conscience en Turquie, et une des co-fondatrices du Centre pour l’éducation et la recherche nonviolente, basée à Istanbul.

Membres du conseil individuels

Der Rat des WRI besteht aus Sektionsstellvertretern, zwölf international gewählten Ratsmitgliedern, dem Vorsitzenden und dem Schatzmeister.

Eine Seite über die Pflichten der Ratsmitglieder (gewählt oder berufen) kannst du hier auf Englisch, Deutsch, Französisch und Spanisch lesen.

Die gewählten Mitglieder sind:

Cattis Laska

Cattis Laska est une travailleuse sociale et membre d’Ofog ('Zizanie'), un réseau antimilitariste suédois organisant des actions et des ateliers de travail sur le commerce des armes, le recrutement et la militarisation. Elle est aussi membre du programme de l’IRG de Lutte contre la militarisation des jeunes.

Miles Rutendo Tanhira

Miles Rutendo Tanhira est un journaliste, féministe et une personne transgenre du Zimbabwe, résidant actuellement en Suède. Miles est un militant défenseur des droits des LGBT, des droits des trans* et un blogueur. Miles est aussi un des gagnants du Prix Go visible de l’Intergroupe du Parlement européen sur les droits LGBT. Il est le fondateur et l’éditeur de Queerstion Media www.queerstion.org et membre du Conseil de l’IRG. Miles a publié plusieurs essais sur les droits LGBT et Trans*. Il a également a apporté sa contribution à des sites d’informations. Il a dirigé le documentaire (In) visible, récits de demandeurs d’asile LGBT en Suède.

Sergeiy Sandler

Dr. Sergeiy Sandler est le trésorier de l’Internationale des Résistant(e)s à la guerre, et un Nouveau profil en Israël. Il participe au mouvement pour la paix – en Israël comme dans le réseau de l’IRG - depuis de nombreuses années. Il est objecteur de conscience et militant de longue date dans le mouvement antimilitariste féministe israélien New Profile (Nouveau profil).

Jungmin Choi

Jungmin Choi est le coordinateur des formations sur la nonviolence auprès de World Without War (‘Monde sans Guerre’), une organisation sud-coréenne basée à Seoul qui soutient les objecteurs de conscience et intervient contre le commerce des armes.

A picture of Moses John, from South Sudan

Moses Monday John est membre du Conseil de l’Internationale des Résistant(e)s à la guerre (IRG). Il est co-président de la Pan African Nonviolence and Peace-building Network (PANPEN: Réseau panafricain pour la nonviolence et le renforcement de la paix). Mr John est un membre fondateur et actuel directeur exécutif de l’Organisation for Nonviolence and Developpement (ONAD: Organisation pour la nonviolence et le développement) au Sud-Soudan. Il a plus de quinze ans d’expérience dans la planification, la conception et la promotion de formations sur la nonviolence et le renforcement de la paix en Afrique et en Europe. Il est professeur associé en gestion des conflits à l’Ecole du service public de l’Université de Juba. Il détient un Master en études sur la paix et le développement du Centre pour la paix.

Hülya Üçpinar

Hülya Üçpinar est une avocate turque spécialisée dans les droits de la personne, et elle a une longue expérience de campagne pour le droit à l’objection de conscience en Turquie. Elle est membre du Comité exécutif de l’Association pour l’objection de conscience en Turquie, et une des co-fondatrices du Centre pour l’éducation et la recherche nonviolente, basée à Istanbul.

Albert Beale


Albert Beale est un enseignant en physique qui est devenu journaliste sur le processus de paix (y compris de nombreuses années en tant qu’éditeur de Peace News(Nouvelles de la paix)). Son pacifisme militant est étroitement lié à son athéisme et son inconditionnelle opposition au nationalisme; il participe à l’IRG et à son affilié britannique, le Peace Pledge Union (PPU: Union pour la promesse de paix), depuis les années 70. Il édite en ce moment une base de données sur les organisations pour la paix, et participe (au niveau local et international) aux problèmes notamment de logement, transport, politique sexuelle, liberté d’expression, cyclisme et privatisation. Son expérience en termes de campagne varie entre actions légales et actions directes. Il est syndic de l’immeuble logeant les bureaux de l’IRG.

Stellan Vinthagen

Dr. Stellan Vinthagen est professeur de Sociologie, militant universitaire, et occupe la première chaire financée sur l’étude de l’action directe nonviolente et la résistance civile à l’Université de Massachusetts, à Amherst, où il dirige l’initiative des études sur la résistance (umass.edu/resistancestudies ). Il est également éditeur du journal sur les études sur la résistance (http://resistance-journal.org ), codirigeant du groupe d’études sur la résistance à l’Université de Gothenburg, en Suède et co-fondateur du réseau international des études sur la résistance (www.resistancestudies.org ). De plus, il est membre du conseil de l’Internationale des résistant(e)s à la guerre, et conseiller universitaire pour le Centre international sur le conflit nonviolent (International Center on Nonviolent Conflict : ICNC).

La recherche de Stellan met l’accent sur la résistance, le pouvoir, les mouvements sociaux, l’action nonviolente, la transformation du conflit et le changement social. Depuis 1980, il a travaillé en tant qu’enseignant, organisateur et militant dans divers pays, et a participé à plus de 30 actions de désobéissance civile nonviolente, pour lesquelles il a passé plus d‘un an en prison. Son dernier livre s’intitule A Theory of Nonviolent Action - How Civil Resistance Works (Une théorie de l’action nonviolente – comment la résistance civile fonctionne, 2015) https://www.zedbooks.net/shop/book/a-theory-of-nonviolent-action/