User login

Interface language

Image linked to WW1 page Image linked to Countering the Militarisation of Youth website (external link) Image linked to Handbook for Nonviolent Campaigns book page
Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Nouvelles de l'IRG

29 avr. 2015
Français

Prasanna Ratnayake

Le Sri Lanka a une longue histoire de violences armées et de massacres depuis 1948, date où cet État est devenu indépendant de la Grande Bretagne. Il y eut les émeutes ethniques en 1953, ‘58, ‘77, ‘83 et ‘87 ; deux insurrections en 1971 puis de 1986 à 1990 ; et une guerre civile de 30 ans entre les Tigres de libération de l'Îlam tamoul (LTTE ou Tigres tamouls) du nord et de l'est d'une part, et les Nationalistes cinghalais au sud d'autre part. La guerre s'est terminée le 19 mai 2009 avec le massacre de dizaines de milliers de civils tamouls. À ce moment là, la populations des déplacé.e.s internes (IDPs) dépassaient les 300 000 personnes.

Art Exhibition, ColomboArt Exhibition, Colombo

Cette note s'intéresse aux dix années séparant l'arrivée au pouvoir de l'ancien avocat des droits de l'Homme, Mahinda Rajapakse, en novembre 2005 et la fin de son règne le 9 janvier 2015. Une myriade de partis politiques, des bouddhistes cinghalais ultra-nationalistes aux socialistes, aux marxistes, en passant par le parti des moines bouddhistes, avait soutenu la candidature de Rajapakse. Dès qu'il devint président, d'un claquement de doigts, nous sommes entrés dans l'ère de ce qui allait devenir un État policier entièrement militarisé. Nous nous sommes réveillés un matin et avons découvert des barrages militaires, des policiers et des soldats ainsi que des véhicules militaires à chaque coin de rue. Cynthia Enloe l'a bien décrit : « La militarisation est le procédé par étapes qui rend une chose contrôlée par l'armée, dépendante de l'armée ou qui est valorisée par l'institution ou des critères militaires. » (Maneuvers: The International Politics of Militarizing Women's Lives, University of California Press, Berkeley, 2000, non traduit en français

29 avr. 2015
Français

27 février 2015 : ma remise de diplôme. Jusqu’en décembre dernier, seuls les titulaires d’un livret militaire (délivré après accomplissement du service militaire) pouvaient postuler à un diplôme27 février 2015 : ma remise de diplôme. Jusqu’en décembre dernier, seuls les titulaires d’un livret militaire (délivré après accomplissement du service militaire) pouvaient postuler à un diplôme

Aujourd’hui, la Colombie a une opportunité historique de sortir d’un conflit armé qui a duré plus de 50 ans.

Je fais partie de l’Action collective des objectrices et objecteurs de conscience (ACOOC) et j’écris pour vous parler des progrès réalisés par les antimilitaristes en Colombie – et pour vous demander de donner de l’argent à l’Internationale des résistants à la guerre afin qu’elle puisse continuer à soutenir notre lutte.

21 avr. 2015
Français

Mark Nabil SanadMark Nabil SanadNous, les représentants des organisations pacifistes et de défense des Droits de l’Homme soussignées, déclarons notre soutien et notre solidarité avec le Mouvement ‘Non au Service Militaire Obligatoire’ et avec l’Objecteur de Conscience Egyptien Mark Nabil Sanad .

09 mars 2015
Français

Le fusil brisé, décembre 2014, No. 101

Solidarity action with CO Haluk SelamSolidarity action with CO Haluk Selam

Javier Gárate

La solidarité est un grand mot, qui essaie de faire ressortir nos meilleurs côtés. Ça veut dire que nous ne devrions pas seulement nous occuper de nous-mêmes, mais aussi des autres, et également être prêts à défendre nos positions pour eux. Pour l’IRG, la solidarité et surtout la solidarité internationale sont l'essence même de nos valeurs et de nos activités. En tant que formation internationale, nous donnons une grande importance au besoin de se soutenir les uns les autres dans nos luttes contre la guerre et l’injustice. C‘est pourquoi nous disons que nous sommes un réseau de soutien mutuel, soutien qui contribue à amplifier les voix contestataires. Mais quel impact est-ce-que cette solidarité et ce soutien mutuel peuvent avoir en périodes de crise ? Quelles sont les limites de la solidarité ? Dans ce numéro du Fusil Brisé, nous jetons un regard sur quelques-uns des conflits violents actuels, et le rôle de la solidarité internationale – ou son manque – par exemple dans le cas de l'Ukraine ou de Gaza.

25 févr. 2015
Français

Javier and the Lush Charity Pot for WRI: a limited edition hand cream!Javier and the Lush Charity Pot for WRI: a limited edition hand cream!

Après dix ans, Javier Gárate, le premier responsable du Programme sur la nonviolence qu'il y ait jamais eu à l'IRG, quitte nos bureaux. Quand Javier a débuté, il n'y avait pas grand chose d'autre qu'un vieil ordinateur et un bilan de l'IRG sur la formation à la nonviolence pour l'aider à porter ce programme. Il l'a fait avec tant de succès, accumulant les réussites pendant ces dix ans : animant un grand nombre de formations internationales pour les militants, des formations de formateurs et deux éditions du Manuel pour des campagnes nonviolentes. Plus, évidemment, trois assemblées générales "quadriennales", en Allemagne, Inde et Afrique du Sud, où, ensemble avec ses collègues du bureau IRG de Londres, il a joué un rôle crucial pour les préparer et les mener à bien.

Javier déménage en Belgique, mais il continuera à participer à quelques évènements du réseau régional de l'IRG. Nous avons donc des raisons d'espérer que cet "au revoir" est aussi un "à bientôt". Nous tenons à le remercier beaucoup pour son infatigable travail (de marathonien !)
, sa gentillesse, son dévouement, son humour et son engagement acharné. L'IRG a gagné tant de choses lors de ton temps dans nos bureaux, et nous souhaitons que l'IRG t'a aussi apporté beaucoup en retour. Javier – vaarwel, adiós, all the best and au revoir !

18 févr. 2015
Français

Domi receiving her leaving presents from WRI!Domi receiving her leaving presents from WRI!

Il y a plus de sept ans, Dominique Saillard était de retour de ce qu’elle appelait son « exil de l’IRG ». Comme beaucoup d’entre vous le savent, Domi a été une permanente de notre bureau à Londres dans les années 90, formant une équipe de rêve avec Howard. En 2006, quand Howard Clark devint président, l’IRG n’avait plus de trésorier. Alors, comme une de ses premières taches de président, il dit : « Je connais la personne parfaite à qui demander d’être trésorier – c’est Domi ! J’ai juste besoin de la convaincre... »

 

Upcoming events