Directives pour profiter du système d'alerte par e-mail de l'IRG pour les objecteurs de conscience : CO-Alerts

La Ligue des Résistants à la Guerre a un système d’alerte “ CO-Alert system " que nous utilisons pour faire pression sur les autorités à travers le monde là où les Objecteurs de Conscience (OCs) font face à la persécution.

Des centaines d’ abonnés reçoivent un e-mail , et ils utilisent un modèle d’e-mail (dont voici un exemple) pour protester auprès des autorités compétentes contre le traitement des OCs , par exemple pour demander leur libération d’un recrutement forcé ou d’un emprisonnement.

Nos informations sur les alertes pour OCs viennent des militants de base qui soutiennent les OCs, et nous dépendons de ces informations. Nous aimerions beaucoup recevoir de vos nouvelles lorsque vous savez qu’ un OC est en danger , ou fait face à la repression, afin de pouvoir utiliser ces alertes pour OCs pour répandre les nouvelles de leur situation parmi les sympathisants pacifistes du monde entier, et de faire campagne pour l’amélioration de leur traitement.Vous pouvez nous écrire dans n’importe quelle langue, mais nous vous répondrons en anglais, en espagnol ou en turc. Ecrivez nous à co-alert-editor@wri-irg.org

Pour que les alertes pour OCs soient utiles:

  • Elles doivent porter sur des événements importants, par exemple des emprisonnements. Elles ne sont d’habitude pas pour de simples mises à jour, et sont plus efficaces ( et leur action est plus probable d’être considérée par les sympathisants) lorsqu’un changement clair dans leur situation est arrivé. Il y a cependant des exceptions à ceci, par exemple lorsque des mises à jour peuvent être partagées si un OC qui a déjà fait l’objet d’une alerte pour OCs à plusieurs occasions a finalement été libéré ou exempté de son appel au service militaire.

  • Il devrait y avoir la possibilité d’agir de facon utile.Pouvons-nous écrire à un juge qui étudie leur dossier? Ou à un employeur qui les a licenciés? Ou à un officier militaire responsable de la base où ils sont détenus ? Il devrait être clair de voir quelle action peut être entreprise par les sympathisants en solidarité avec les OCs , et il devrait y avoir de bons renseignements sur la personne ou les personnes les mieux appropriées à être contactées pour faire pression, par exemple pour obtenir leur libération de prison.

  • On devrait être certain que le fait de rendre publique leur situation n’aura pas d’effet préjudiciable sur la situation des OCs. Une attention à un niveau international peut, dans certains cas, être contre-productive, et nous préférerions éviter ça ! Cela peut vouloir dire que la permission des OCs eux-mêmes doit d’abord être obtenue ( cela peut être une bonne idée de discuter de cela à l’avance, au cas où l‘OC ne peut pas être contacté, par exemple s’il est en prison) , ou, lorsque la situation est urgente et une permission préalable n’a pas été obtenue, le groupe de soutien devrait examiner la situation en se basant sur sa connaissance des besoins et des opinions des OCs.

Veuillez noter que ,tandis que cette liste est pour les objecteurs de conscience, nous avons une opinion élargie de ce que cela veut dire. Nous sommes heureux d’utiliser quelquefois cette liste pour soutenir les militants antimilitaristes pacifiques qui entreprennent une action contre le militarisme avec des méthodes différentes.

Nous vous invitons à écrire à l’adresse co-alert-editor@wri-irg.org où vous aurez des renseignements sur un OC qui a besoin de votre soutien. Merci d’avance !

Vous pouvez voir les Alertes pour COs en cliquant ici : http://www.wri-irg.org/en/programmes/co_alerts